Skip to content Skip to navigation

Foutez-vous la paix en habitant votre corps

"Une des expériences les plus essentielles de la méditation est de nous apprendre à habiter notre corps.

Et chaque fois que nous le faisons, nous redécouvrons un sens vivifiant de joie."

Dans une de ses nouvelles, James Joyce nous présente son personnage, Mr Duffy, comme un homme qui « vivait un peu à distance de son corps ».
C'est ce que nous faisons également pour la plupart d'entre nous.
Nous instrumentalisons notre corps, nous essayons d'en jouir — mais nous ne savons pas l'habiter.
Or notre corps est notre meilleur ami, notre véritable maison.
Comment le retrouver ? Se mettre à son écoute ? Comment s'appuyer sur la sagesse qui est la sienne ?
Pourquoi est-ce si difficile ?
Quand on se sent tiraillé face à une décision à prendre, il est bénéfique de nous tourner vers notre corps.
Il connaît souvent la réponse.
En effet, alors que notre esprit a tendance à se projeter dans le futur ou à se replonger dans le passé, le corps, lui, est toujours dans l'instant présent. Une crispation dans la poitrine ou une sorte de nausée au niveau de l'estomac nous signifie une difficulté, un malaise, même quand notre tête – la raison — nous dit que tout va bien et qu'il nous faut prendre cette direction.
Mais comment faire pour écouter notre corps ?
Comment faire pour ne plus vivre uniquement dans sa tête ?

Ce n'est pas pour rien que l'on considère le ventre comme notre deuxième cerveau et que les recherches sur le lien corps-esprit ne cessent de se multiplier. Nous savons aujourd'hui que notre corps n'est pas qu'une sorte de machine habité par notre esprit.
Mais comment retrouver pleinement notre corps ? Entendre ce qu'il nous dit, apprendre à lui parler ?

Comment pouvons-nous nous sentir en relation harmonieuse avec le monde si nous ne sentons pas notre propre corps ?

Je suis frappé de constater que pour retrouver son corps, apprendre à l'habiter, ce qui nous fait défaut n'est pas une technique de plus — mais plutôt apprendre à se foutre la paix, à revenir à la simplicité de notre expérience telle qu'elle est.

Fabrice Midal Ecole Occidentale de Méditation