Skip to content Skip to navigation

Le guérisseur face à la science


Évoquer l’influence puissante qu’un esprit peut avoir sur les autres êtres, ou sur la manifestation qui l’entoure, doit susciter un certain scepticisme dans le monde dit civilisé d’aujourd’hui.

Attitude de prime abord bien normale, alors que des puissances étendent de plus en plus leurs réseaux d’asservissement et plongent les masses dans le conditionnement et la confusion.

Emporté dans le cercle sans fin des pensées et des apparences, l’homme ne sait plus qui il est, et en a même oublié le vrai sens de sa vie.

Au cœur de cette époque de destruction et de dégénérescence, ou Kali Yuga, les découvertes d’une élite scientifique annoncent paradoxalement l’avènement d’un nouveau paradigme.

Les expérimentations de la physique des particules nous présentent, en effet, un concept de matière très différent de celui imaginé auparavant.

Les apparences phénoménales, que l’on pensait concrètes, perdent de plus en plus de leur réalité et s’avèrent n’être plus qu’un produit de la conscience.

( voir vidéo Philippe Guillemant CNRS / Dr Thérèse brosse « Conscience et physique quantique » / Tibet: Les quatres Bardos )

Ainsi, et comme le déclarait le grand Erwin Shrödinger « La conception que tout être a du monde est une construction de son esprit, et l’on ne peut jamais prouver qu’elle ait une autre existence ». ( "L’esprit et la matière" 1958 )

Une « nouvelle » vision du monde qui n’a cependant rien de novateur, puisqu’elle rejoint en tous points le Veda, les Upanishads, les Tantras, et autres textes sacrés qui nous restent de l’Inde ancienne.

Il semble inutile de préciser ici que la réalisation de cette vérité demeure totalement inaccessible sans instructions précises ni pratique intérieure.

Cette dernière fait cruellement défaut dans la société moderne, tandis que les équations les plus complexes, le mental, ou l’intellect, ne permettent ni l’éveil de la conscience ni l’atteinte du bonheur…

Quoi qu’il en soit, s’approcher de la compréhension que seul l’esprit existe, et qu’il façonne entièrement nos mondes et nos existences, est déjà un postulat utile pour appréhender l’action du guérisseur.

Guésar