Skip to content Skip to navigation

Blogs

Méditer n'est pas se vider la tête. Mais alors que faire avec notre esprit ?

La méditation est, aujourd’hui, identifiée à l’effort consistant à faire le vide dans sa tête.

J’en ai encore fait la saisissante expérience, il y a peu de temps, après avoir fait une présentation de la pratique à un petit groupe de personnes. J’avais commencé par expliquer que la méditation est un acte très simple où il n’y a rien à rechercher, aucun état à atteindre — qu’en résumé, méditer ne consiste pas à faire le vide dans sa tête, mais juste à s’ouvrir à ce qui est.

Chèque d'Abondance d'octobre 2018

 

Voici le rappel du chèque d'abondance que tout le monde peut faire au moment de la nouvelle lune. Cette pratique de la magie (l'âme agit) permet de faire un travail de connexion entre nous et le céleste.

Quand la méditation devient un véritable moment de guérison

Se retrouver, se reconnaître, s'aimer grâce à la méditation

La méditation permet à chacun de se rencontrer. De pouvoir embrasser son être véritable. D'apprendre à ne plus avoir peur de soi, à s'accepter pour de bon, malgré ses insuffisances.

En faire l'expérience est un profond soulagement.

La grande souffrance de ne pas se rencontrer

Même un seule verre de vin ou de bière par jour est mauvaise pour la santé

C'est fois c'est dit. Enfin... Bien sûr dans notre pays où le vin fait partie de la culture, la nouvelle ne va pas facilement passer, et elle risque fort d'être rapidement oubliée.

Mais que quelque chose fasse partie d'une culture ne signifie pas pour autant que c'est bon. En l'occurrence, il était souvent admis qu'une verre de vin ou de bière par jour avait même des effets bénéfiques, comme par exemple l'apport d'une protection contre les risques cardiovasculaires.

Hommage à Michel Cazenave

Je n’ai plus aucun souvenir de comment nous nous sommes rencontrés. Car comme tant et tant de gens, j’ai connu Michel bien avant. En l’écoutant. En le lisant.
Sa voix sur France Culture, sa manière d’interroger ses divers interlocuteurs, ont été des moments précieux pour tous ceux qui cherchaient un chemin hors de la barbarie de la calculabilité effrénée…

Pourquoi j’aime Thich Nhat Hanh

Nous mesurons mal combien, depuis l’introduction de la méditation en Occident, son développement est extraordinaire. Il est dû à quelques personnes, dont l’une des plus importantes est Thich Nhat Hanh.

Au fond qu’est-ce qui empêche d’être soi ?

Au fond, qu’est-ce qui nous empêche d’être heureux ? D’être ouvert aux autres ? De trouver la paix ?
La réponse est toute simple, mais très déconcertante. C’est de ne pas être soi. De se perdre. D’être écrasé. Et par là d’être coupé de la vie en nous. De nos ressources.
Evidemment être soi est une énigme.
Cela demande beaucoup d’attention.
Nous avons bien du mal à l’être.
Ces deux dernières années, je n’ai cessé de contempler et d’explorer le mythe de Narcisse qui me semble éclairer cette énigme, qui est bien l’énigme des énigmes.

Comment faire pour que la méditation change profondément notre vie ?

Comment faire pour que la pratique nous aide pour de bon ? Comment faire pour qu’elle nous permette d’être davantage nous-mêmes, apaise ce qui a besoin d’être apaisé, guérisse ce qui a besoin d’être guéri, éclaire ce qui a besoin de clarté ?

Mais qu’est-ce que « se poser » ?

Pages

S'abonner à RSS - blogs