Spiritualité, ésotérisme, médecines douces, bien-être, alimentation saine

La prison Facebook

A travers ce billet, j'ai envie de pousser un petit coup de gueule au sujet de Facebook. Vous penserez peut-être qu'il n'y pas grand rapport entre Facebook et la spiritualité, à laquelle ce site est dédié. J'y vois toutefois un rapport et c'est pourquoi je publie ce billet d'humeur ici.

Les publications de ce site, le Monde d'Omkar, sont automatiquement publiées sur le mur d'une de mes pages Facebook. Pourquoi ? Si je l'apprécie si peu ? Tout simplement pour essayer de toucher de l'audience comme s'y efforce tout webmaster, pour tout site dont il s'occupe. Facebook n'est qu'un moyen parmi d'autres.

Et voici ce qui m'agace. Des membres de Facebook voient ces publications sur mon mur. Le titre ou l'accroche les interpellent, et ils cliquent pour venir lire ici le contenu entier. Fort bien. Mais après cela, invariablement, ils retournent sur Facebook  pour écrire un commentaire ou pour cliquer le bouton 'J'aime' sur mon mur. J'ai beau demander, en commentaire à leurs commentaires, de venir ici pour commenter, parce que ça ferait vivre davantage le site et que ça serait somme toute beaucoup plus logique de commenter un contenu là où il est, rien n'y fait. Même pas moyen d'obtenir un clic sur le bouton 'J'aime' présent dans les contenus de ce site.

Ca me sidère. On les dirait hypnotisés, aspirés par un trou noir, ou je ne sais quoi. A priori ces personnes, dont l'immense majorité fait partie des amis de ma page, sont toutes très intéressées par la spiritualité, donc à priori soucieux d'avoir une liberté de penser. Et pourtant tout se passe, au moins de mon point de vue, comme s'ils étaient les prisonniers volontaires de cette cochonnerie américaine abrutissante, toujours de mon point de vue, qu'est Facebook. Comme s'ils ne pouvaient penser et s'exprimer qu'à travers Facebook. Comme si le monde réel perdait son existence finalement. On les dirait prisonniers, et il n'y a, je pense, pas de pire prison que celle que l'on accepte, voir que l'on aide à construire soi-même.

Ne voir qu'à travers Facebook, c'est voir avec des œillères, alors qu'Internet est si riche. Qu'est-ce que ça m'agace. Grrr!

Commentaires

je suis d'accord il ne faut pas oublier que facebook et un des organisme qui brasse beucoup d'argent peut-être font-il partie des illuminati ceux qui untilise les énergie occulte pour avoir une expansion rapide dans le collectif de la terre, c'est peut-être pour cela que les gens sont attiré comme cela.Il y a aussi ceux qui se sente important du a la quantité d'amis facebook qui'l ont ou que les autres ont qui turais Jésus et libérerais Barabas pour entrer dans la course des amis facebook, je suis certaine que si la nombre d'amis (qui pour moi et une vrai joke) étais caché les gens agirais autrement et la quantité d'amis serais plus réaliste et ceux qui on une moyenne basse d'amis ne passais pas pour inférieur ou rejet! je voudrais aussi dire que pour faire arrivé sur la terre la spiritualité rapidement c'est tès simple il suffis de visualiser que vous libérer la terre de la cabbale de l'ombre (université mikaël) vous aller voir tout vas changer, la conscience Christique vas revenir sur tere les richesses vont être redistribué équitablement etc...visualiser que vous envoyer des rayons cosmiques de lumière blanche rempli d'amour divin pour remplacer univers/cité mikaël a chaque jour. Laissé briller l'énergie Cristal en vous et sur terre... merci Dominik

Facebook vous met aussi en prison au sens propre, en dépit de la promesse inverse. Une histoire incroyable à lire sur www.lebruitduweb.fr

J'ai rajouté mon commentaire sur ta page FB

Non je plaisante :)

Il y a peut être de ce que tu dis et puis d'autres choses aussi dont nous participons tous, pour les raisons que tu as évoquées dès le début de ton article et c'est la dispersion.

A mes débuts sur le net il y avait UN site, maintenant nous avons un site (ou blog ou plusieurs) et ensuite nous sommes "visibles" (ou pas ;) ) sur LES réseaux sociaux et du coup il y a une dilution de l'information, des échanges, et paradoxalement une multiplication de ceux-ci ( ce qui ne veut pas dire, loin de là, un approfondissement) 

On peut penser que cette dilution est une contre-partie de la richesse de l"offre d'internet mais en fait je pense que cela va plus loin, elle n'est que le symptôme du fonctionnement de notre société (le concept de "liquidité" de Zygmunt Bauman) voir même encore plus loin elle est le fonctionnement nécessaire à la société actuelle (de type libérale) pour nous empêcher d'être des "réfléchissants, qui se posent et prennent le temps du choix" (cela serait subversif, un peu le "réfléchir c'est commencer à désobéir" de l'armée ) pour nous "permettre" de n'être que des consommateurs.

Et en effet dans ce but, FB est très bien fait, le net aussi ;)

Chaleureusement (et attention ton coeur avec les coups de gueule ;) )

Frédéric

Salut ami :-)

Merci pour ce beau commentaire pertinent.

Pas de souci du côté de mon coeur ;-)

Amicalement

Quel têtu ce Omkar , si tu n'aimes pas Facebook, n'envois pas de lien sur ce réseau voilà la solution , il faut accepter aussi ce que l'on aime pas  .... parcequ'on ne peut malheureusement tout apprécier dans la vie .... ce sont tes ombres il te faudrait travailler davantage dans la lumière .....

J'accepte ce que je n'aime pas :-) La preuve je laisse ton commentaire publié ;-) :-)

Mais je ne peux pas comprendre, réellement pas comprendre, par quelle démarche illogique, en dehors de tout bon sens, quelqu'un qui vient de Facebook pour lire ici, va retourner sur Facebook pour mettre un commentaire sous un simple lien, au lieu de rester ici pour mettre le commentaire sous le texte lu ici. Ou bien retourner sur Facebook pour cliquer sur le lien 'J'aime' alors qu'il y a un bouton 'J'aime' ici.

Et puisque tu parles de lumière, tous ceux qui font ça, me semblent comme des zombies attirés par un trou noir :-) Comme s'ils ne pouvaient vivre ou agir en dehors de Facebook, et franchement je trouve cela bien triste...

Qu'un gamin de 13 ans fasse ça, je le comprends, mais que des adultes, intéressés à la spiritualité et donc à priori partisans d'une certaines indépendance de pensée le fassent, je trouve ça tragique, pour employer un terme soft :-)

C'est en effet agaçant et cela montre combien Facebook est à même de créer une dépendance. Il me semble que se cache derrière cette addiction, une volonté égoïste plus ou moins consciente, de faire des scores de publications sur Facebook. Une manière d'enrichir son univers personnel, sans tenir compte de celui des autres.

Tiens, voila qui me donne une idée : je vais Tweeter ce message :-D

Persévère ;-)

 

Amicalement,

L.E.

Tout à fait d'accord, les garçons...

De fait, il me semble que FB est super bien fait. Bravo à ses créateurs!!! Pour la majorité des gens, FB permet de s'exprimer "librement", ou le croient-ils. FB est ainsi devenu 1 sorte de "thérapie" où tout 1 chacun peut y exprimer ses joies, ses envies, ses coups de coeur, ses peurs, ses peines, ses "j'aime", ses "je n'aime pas", ses coups de gueule, ses besoins, etc... Tout le monde vient ainsi y déverser tout ce qui le touche, 1 sorte de boite qui sert d'exécutoire à toute expression. FB, libérateur !?!?! Les créateurs l'ont bien compris et très bien exploité. Et en plus très simple d'utilisation, justement avec les boutons "j'aime", "je n'aime pas", et le fait de pouvoir laisser des commentaires très rapidement et en "direct live". Ne peux-tu faire quelque chose de similaire sur Omkar et raisonner (ou résonner, comme tu veux, cela revient au même, finalement!!!) comme FB, histoire d'augmenter l'audience et les "fans" ?!?! Cela serait super, 1 belle concurrence spirituelle de notre FB universel.....