Skip to content Skip to navigation

Comment transiter sa conscience pour vivre en bonne santé ?

 

Les deux mondes en soi

Le corps est appelé à suivre, à vibrer, à réaliser intérieurement la réalité consciente des deux mondes qui le représentent : le monde de l'Esprit Saint, le coeur, la lumière, et son contraire,  le monde de l'esprit intellectuel de la personnalité, l'ego, pour survivre, s'expanser dans le monde que le mental résonne et attire en lui, le monde illusoire. Cela, vous le voyez et le vivez à chaque instant de votre vie car l’entourage, les lieux, les amis, les égrégores... que vous attirez en vous, vous donnent à être ce que vous êtes extérieurement en tant que personnalité mentaliste. Il est souvent plus difficile de percevoir qui vous êtes intérieurement, en tant qu'être divin. Votre personnalité humaine déverse dans votre corps, vos cellules, vos organes... les résonances vibratoires de ce que vous émanez, recevez, attirez en vous. Votre état d'esprit, état d'être, vos pensées, vos convictions... apportent au corps une réaction d'action chimique qui engendre une réalité transcendante de votre conscience à la matière. Le corps est une entité à part entière qui agit en rapport de vos pensées, de vos actes, de vos actions... de comment vous le nourrissez, car il est ce que vous transitez dans votre esprit. Voilà pourquoi on agit et soigne d'abord l'esprit avant de soigner un corps, car les applications transitoires d'un monde à un autre doivent se réaliser dans l'ordre chronologique naturelle de l'évolution. Les vrais guérisseurs universels agissent sur l'esprit et évoluent en Esprit, laissent la lumière les guider, les informer à agir en supra-conscience. Le monde des guérisseurs de la troisième dimension évolue très souvent dans la forme consciente intellectuelle falsifiée, qui est la personnalité égocentrique, sauf si la lumière les guides intérieurement en conscience d'Esprit. La santé mentale et physique vient du monde de l'esprit, votre conscience, qui est le capitaine à bord, qui régit le corps à son état d'être. (Soigner d'abord l'esprit avant de soigner le corps)

Le corps est une conscience à part entière qui est vivant, vibrant et peut s'auto-générer dans les soins, les actions et réactions qui lui sont donnés par le corps d'êtreté, le corps de lumière, quand celui-ci est engendré par la lumière. Le corps réagit surtout à votre état d'esprit de comment vous le régissez avec vos pensées, vos actions, le nourrissez, comment vous le traitez... Il est en correspondance avec vous, fait partie de vous pour ce passage sur terre et vous aide à transiter dans le monde de la matière, le monde de la troisième dimension. Beaucoup de personnes ignorent la conscience du corps où il peut s'auto-générer par lui-même et font de ce corps : un désintéressement, un corps de compétition, d'attraction ... à toute épreuve. Au bout d'un certain temps votre corps va se rebeller, se manifester sous différentes formes de compréhension qui sont : des maladies, des accidents, de la casse corporelle, des paralysies... l'alarme pour vous faire comprendre qu'il faut arrêter de le surmener ou de le maltraiter. Mais quand tout cela arrive mieux vaut prendre de la hauteur d'esprit et du recul sur tout ce que votre corps veut vous amener à comprendre pour arriver à changer votre état d'esprit. (Quitter le monde horizontal pour vivre dans le monde de la verticalité)

Soigner l'esprit avant de soigner le corps

Dans les mondes anciens la vraie médecine dimensionnelle était une liaison du monde céleste, l'énergie, au monde terrestre, les plantes, la nature, les éléments... la matière. On conciliait les deux polarités actives, le père qui représente le ciel, la mère qui représente la terre à la troisième polarité agissante des deux mondes qui est émetteur récepteur, le fils, vous, la symbiose qui unit les mondes invisibles au monde matière pour s'accomplir sur terre. Les deux mondes formaient l'unification du père céleste à la mère divine qui étaient indissociables pour les initiés Unifiés, on les appelait les guérisseurs d'âme, qui agissaient en Esprit. On pratiquait d'abord les soins à l'esprit avant de soigner le corps, car le corps subit les intentions, les formes pensées, les actions, les réactions... que procure l'esprit sur la matière, les anciens le savaient et agissaient comme tel. Les guérisseurs d'âme qui pratiquaient la médecine universelle agissaient toujours sur l'état d'esprit, l'état d'être du patient car ils savaient que l'esprit est le capitaine du corps et sans esprit le corps est à la dérive, à la merci de toutes sortes d'entités errantes qui l'adombrent et s'en nourrissent vibratoire-ment. Il faut remettre au jour ces enseignements universels où l'énergie, la matière sont indissociables et complémentaires pour alchimiser l'âme à l'Esprit. Vous allez retrouver tout cela dans la médecine de l'âme, qui prend jour avec le temps sous différentes formes de soins, appropriés pour l'évolution de l'âme, la transition de la personnalité à la fusion de l'âme.  Les deux unifiés forment la complémentarité des deux mondes pour faire son passage dans les dimensions supérieures. Vous y êtes préparé depuis un certain temps par ces enseignements universels qui vous sont transmis par la lumière sous différentes formes, qui vous donnent à retrouver en vous l'Unité du monde céleste au monde terrestre, votre croix de vie intérieure où son croisement représente les mondes du coeur. (Qui crée les formes pensées en nous ?)

Les pensées dévastatrices

Le corps que vous avez dans cette vie, avec ses qualités, ses inconvénients c'est vous qui l'avez choisi et voulu avant votre naissance, mais avec le temps il s'est transformé avec votre état d'esprit, vos correspondances terrestres. Le corps réagit en accord avec votre esprit, avec vos principes, vos pensées, vos attachements, vos addictions... qui le forment, le transforment grâce à vos attitudes, car il s'en nourrit. Les pensées actives que vous produisez, créez, attirent leur résonance vibratoire et sont des armes redoutables pour votre vie et votre corps, quand elles matérialisent des intentions inappropriées dans vos cellules, vos mémoires, vos organes, votre vie... et reproduisent qui vous êtes en tant que personnalité égocentrique agissante, pensante. Cela vous dépasse en tant qu'être humain, qu'un corps soit à l'image de votre esprit, de vos intentions, de vos pensées... et soit une conscience à part entière, mais n'oubliez pas que c'est vous qui le façonnez avec vos idées, vos intentions, vos appréhensions, que vous le nourrissez, il est ce que vous êtes en tant qu'esprit. Regardez quand vous vibrez, agissez positivement comment votre corps se comporte, vous êtes aux "anges",  comme vous dites si bien, en bonne santé, il vibre et vit ce que vous êtes. Les pensées sont vivantes, agissantes car elles produisent et attirent en elles des égrégores extérieurs qui se manifestent et agissent dans votre état d'être. Le corps, lui, compense tout cela, mais au bout d'un certain temps, il ne réagit plus, car il n'est plus lui-même, il est envahi d'entités qui vampirisent ses propres énergies, qui l'encombrent et l'auto détruisent petit à petit. (L'équilibre de notre monde divin et du monde de la matière)

Les pensées positives

Elles sont à l'image de votre coeur, de votre résonance intérieure, car elles agissent sur votre comportement, votre état d'être, votre personnalité, elles vibrent à l'unisson des mondes du coeur, elles sont authentiques et universelles, elles sont lumière. Ces pensées, ces actions, ces vibrations qui sont lumière vous sont données par les êtres dimensionnels et vous adombrent de leurs émanations dimensionnelles, de leur présence. Votre corps est libre, sans encombre dispersant à son développement et agit en rapport de son évolution qui lui est donné à vivre par la lumière et votre être divin. Comme vous le voyez, l'importance est de privilégier le travail illimité du coeur qui vous amène à vivre dans le monde universel avec vos guides de lumière. Quand vous vibrez dans le développement du coeur, votre être divin vous aide à être qui vous êtes en tant qu'être de lumière et votre corps intensifie sa forme, sa prestance, son énergie et vibre à l'unisson, il est lumière. Vous êtes en résonance avec la lumière, car la lumière vous adombre de sa présence, vous guide, vous enseigne, donne les connaissances et savoirs universels. Votre santé est pure, même si parfois, quand vous changez de plan dimensionnel en conscience, vous passez par une étape épuration, pour continuer à éliminer les vieux blocages, cela fait partie de votre élévation d'âme. (On ne peut pas servir deux mondes à la fois)

Les actions extérieures

Il faut savoir que ce que vous émanez de vous dans la vie, vos actions, vos comportements, vos idées... forment votre corps à son évolution, son élévation vibratoire. Si vous êtes en train de juger, critiquer, si vous vivez dans l'attachement, les contraintes, les soumissions, les appréhensions, les conditionnements... vous êtes sous l'emprise extérieure à vous. Le corps, lui, est prisonnier de la personnalité égocentrique qui dépend d'une source étrangère à lui, il ne peut s'épanouir dans la liberté d'être du coeur, en la source mère de l'Univers, il est coupé de l'Esprit. Le corps dépend d'une source étrangère à votre esprit, il est pris dans l'engrenage d'une soumission d'appartenance et subit les attaches, les contraintes, les obligations des égrégores d'un groupe de formes-pensées, il est dissocié de l'Esprit. Il attire en lui des égrégores qui sont en correspondance à ses dépendances grâce à ces racines profondes qu'il s'est créé en s'unissant à ses formes extérieures auquel l'esprit adhère. Il est prisonnier d'un enfermement enclavé d'idées préconçues égocentriques, il n'est plus libre de s'expanser car il dépend de formes extérieures. Il est limité, cloisonné dans son épanouissement vibratoire, car le corps subit ces contraintes d'attraction de l'esprit. L'esprit et le corps ont besoin d'être libres, sans attaches extérieures pour s'auto-générer, mais comment voulez-vous qu'ils fassent s'ils sont prisonniers, limités, d'une appartenance extérieure à eux ? (Les différentes formes pensées qui nous habitent)

Comme vous pouvez le constater, le corps vibre et vit en rapport à votre état d'être, la personnalité ou le monde du coeur, ce qui va lui donner à être ou pas en bonne santé. Il a besoin de s'exprimer, s'expanser dans sa vibration énergétique qu'il émet, conçoit et vibre. Si vous l'enfermez dans des contraintes, des obligations, des appartenances, des soumissions, des conditionnements... il n'est plus libre, il dépend d'une situation extérieure à lui, il est dans l'enfermement des ego manipulateurs. Mais si vous vivez dans les mondes du coeur il est libre, il est dans l'illimité des consciences universelles et le corps d'êtreté descend en lui et lui donne à vivre la lumière. Le corps dépend de qui vous êtes en tant qu'entité responsable, de ce que vous le nourrissez en esprit et aussi de la nourriture terrestre. Il vibrera votre réalité, votre appartenance en tant qu'entité unifiée, à vous de voir à quoi vous l'unifiez. Soyez libre en esprit du coeur et laissez la lumière vous guider, vous adombrer pour votre élévation d'âme. Le corps est une conscience à part entière qui est et agit en correspondance de ce qu'elle reçoit et vibre. Vous êtes libre de transiter dans une conscience limitée ou dans un monde illimité, en sachant que le corps  vibrera de ce que vous émanez de votre esprit ou de l'Esprit. Que la lumière vous aide à vous libérer de l'emprise mentale en fusionnant avec la supra-conscience. Que la paix inonde votre coeur et vous donne à vivre dans le monde de l'amour universel. (Notre croix de vie intérieure)

Alain Jean et ma famille Céleste

Stages de formation toute l'année

pour apprendre à travailler en conscience d'esprit

avec son âme et ses guides de lumière

Méditation active

Taï chi des Vertus

Pose de ventouse énergétique

Découverte de vos 3 anges gardien de la kabbale

Découvrir votre carte d'identité céleste.

Si cet article vous a plu, vous pouvez le diffuser autour de vous,

auprès de vos amis pour que changent

les mentalités, les pensées, les comportements...

Merci dans ce cas, de ne pas le modifier ni le tronquer.